LE LAURÉAT DU PRIX
LAURIE NORMAND-STARR 2017 :
CAMPBELL STUART

Le Comité d’attribution du prix humanitaire Laurie Normand-Starr est heureux d’annoncer le lauréat du prix Laurie Normand-Starr pour 2017, un individu remarquable qui se consacre entièrement à la création d’un meilleur monde : Monsieur Campbell Stuart.

Partenaire dans le cabinet d’avocats Colby Monet, M. Stuart démontre autant de passion pour son travail avec les communautés démunies que pour la pratique du droit. Que ce soit ici ou à l’étranger, il fait preuve d’un talent particulier qu’on ne trouve pas souvent. Il partage généreusement ses compétences avec les communautés où il travaille et lutte sans relâche pour redresser les torts. Il utilise aussi son expérience légale et ses habiletés de négociation pour aider les personnes dans le besoin. 

Avant de pratiquer le droit, M. Stuart participait dans la réalisation de projets de développement communautaire au Québec et à l’Ouganda. Pendant ses deux ans à l’Ouganda, il était responsable de la construction d’une clinique, d’une école primaire et d’un centre agricole. Ces projets, construits sur une île du lac Victoria, ont tous vu le jour à cause d’un besoin important de la communauté locale qui aujourd’hui détient et exploite chacun de ces projets.

Après avoir été admis au Barreau du Québec, M. Stuart s’est concentré sur Montréal, recherchant des enjeux sociaux et des situations où il pourrait activement assister les Montréalais en proposant ses conseils et son service juridique pro bono. Cette implication l’amena à inscrire sa candidature à la course à la mairie de Montréal-Ouest. Remportant le concours, il est devenu maire durant une période où la ville faisait face à plusieurs enjeux importants qui ont bénéficié de son expertise légale et son expérience civique.

Pendant son mandat, il a passionnément représenté les droits de ses citoyens. Lorsqu’un promoteur immobilier a obtenu les droits pour changer le zonage du Club de Golf Meadowbrook et y construire 6 000 nouvelles résidences, M. Stuart rallia les troupes. L’intégrité écologique du terrain et la faune indigène étaient à risque. Après une longue lutte, Denis Coderre, maire de Montréal et Russell Copeman, maire de l’arrondissement ont divisé le terrain en zones destinées à la récréation et accessibles à tous.

Lorsque la Commission des écoles protestantes du Grand Montréal voulait, pour aucune raison perceptible, fermer le Little Red Playhouse, une école pour les enfants autistes à Montréal-Ouest, M. Stuart était de nouveau sur le champ de bataille. Après des centaines d’heures et plusieurs comparutions devant un tribunal, l’école reste toujours ouverte aujourd’hui.

Il s’implique et siège aussi au Comité de l’Abri en ville, un organisme communautaire qui offre des logements aux hommes et aux femmes souffrant d’un trouble mental.

M. Stuart travaille aussi avec le Santropol Roulant, un organisme qui utilise l’alimentation pour renforcer les communautés et combattre l’isolation sociale.

Sharyn Scott, la lauréate du prix LNS 2016, nous a expliqué qu’elle conseilla M. Stuart à se concentrer davantage sur ses heures facturables, mais comme elle nous a précisé, c’est un homme qui ne peut pas refuser une cause qui a besoin d’aide.

M. Stuart a dévoué une grande partie de sa vie à aider les autres et à renforcer les communautés.  

Le partage inconditionnel de son expertise, son énergie énorme et son enthousiasme illimité illustrent l’esprit qui anime le travail bénévole partout dans le monde. Le Comité d’attribution du prix Laurie Normand-Starr est fier de présenter le prix LNS 2017 à M. Campbell Stuart.